Rechercher

66 917 offres d'emploi actuellement sur le site

Recherche avancée »
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La Formation

 
 
 
 
 
 
 
 
Actualités de l'Emploi : Par région
Grand Sud Ouest : industrie, construction et secteur tertiaire au service de l’emploi
 
En Midi-Pyrénées, Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes, les effectifs dans le secteur de la construction et de l’hôtellerie ont évolué de manière exceptionnelle en quelques années. D’autres domaines du secteur tertiaire demeurent également très dynamiques en termes d’embauches. Le point sur l’emploi dans le Sud-ouest.

Midi-Pyrénées, Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes

Etat des lieux de l’emploi - Région bien classée

L’industrie : le secteur dominant dans le Sud-ouest

L’industrie connaît, comme sur le reste du territoire français, des disparités dans son évolution. Une chute des effectifs dans l’habillement, l’industrie automobile, et la métallurgie est constatée en moyenne dans cette région. Mais dans le domaine de l’industrie navale, aéronautique et portuaire, les Midi-Pyrénées et le Limousin enregistre une croissance de plus de 20 et 35 % en cinq ans, alors qu’en France, la croissance dans ce domaine est négative. La région Poitou-Charentes est marquée quant à elle par une forte présente de l’industrie agro-alimentaire, essentiellement dans les secteurs du lait et des boissons : 70% du fromage de chèvre industriel national est fabriqué dans cette région, et 95% du chiffre d’affaire du cognac est réalisé grâce à son exportation.

Croissance dans l’emploi et faibles taux de chômage

Le nombre de salariés croît à un rythme soutenu en Aquitaine avec près de 23% d’augmentation en cinq ans, et plus de 27 % en Midi-Pyrénées, alors que la moyenne nationale s’élève seulement à 15,3% sur cette même période. Deux secteurs particuliers ont favorisé la croissance des effectifs dans ces régions : la construction et les services.
Avec un chiffre de 6%, le Limousin est l’une des régions françaises qui s’inscrit comme ayant le plus faible taux de chômage. L’Aquitaine, la région Midi-Pyrénées et le Poitou-Charentes, avec des taux de chômage respectivement égaux à 7,2%, 7,4% et 7,0%, restent proches de la moyenne nationale qui s’élève à 7,3% au troisième trimestre 2008.

Des salaires en nette progression, surtout en Midi-Pyrénées
Le salaire moyen en Midi-Pyrénées a augmenté de 15,7% en cinq ans ; c’est la plus forte évolution de salaire de France métropolitaine, la moyenne étant égale à 13,9% sur cette période. Le salaire moyen est largement supérieur dans cette région, puisqu’il est égal à 1960 € contre 1811 € dans le Limousin.

Les principaux secteurs recruteurs


La construction stimule l’emploi régional. En Aquitaine, la construction est le premier secteur en termes d’évolution des effectifs; alors qu’elle se classe en second dans le Limousin, et dans les Midi-Pyrénées.
Cependant, après une augmentation d’effectifs très forte, le secteur devrait connaître un ralentissement de sa croissance puisque le nombre de permis de construire délivrés cette année est légèrement en baisse. Enfin, le BTP reste l’un des secteurs les plus porteurs de la région. En Poitou-Charentes, plus de 6400 offres d’emploi ont été déposées en 2007 pour le secteur du bâtiment et des travaux publics.

Les activités immobilières ont fait leur place dans le Sud Ouest. La croissance dans les Midi-Pyrénées, l’Aquitaine, et le Limousin, largement supérieure à la moyenne nationale (de 8,1% en cinq ans dans ce secteur), atteint respectivement 24%, 17,5% et près de 10% sur cette même période.

Les services à la personne restent l’un des premiers employeurs de la région. En Midi-Pyrénées, le domaine qui a connu l’évolution salariale la plus fulgurante est celui des services, et en particulier les « conseils et assistance » et « l’activité immobilière ».

Le tourisme demeure également un secteur phare de la région. A Bordeaux, sur près de 21232 prévisions de recrutements cette année, la majorité visait les « employés et agents de maîtrise de l’hôtellerie ». Les profils les plus recherchés dans ces régions sont des postes saisonniers ou principalement liés au tourisme.

Les entreprises qui recrutent !

Le groupe FAYAT, entreprise de bâtiment et de travaux publics, premier employeur d’Aquitaine, envisage 2000 recrutements en 2009. Les profils recherchés concernent tous les secteurs de l’entreprise : la production (ouvrier, conducteur de travaux, etc.), l’étude (ingénieurs), la gestion (comptable, directeur d’entreprise) et la vente.

CRIT Intérim Sud Ouest, recrute dans des domaines variés. Sur la zone de Bordeaux, les postes à pourvoir touchent principalement le secteur tertiaire ; on demande essentiellement des télé-conseillers, des commerciaux ou encore des agents d’entretien.

SII Toulouse, conseiller en ingénierie informatique, recrute des ingénieurs qualifiés. Les spécialités sont l’aéronautique et l’informatique. Deux années d’expériences sont exigées en moyenne, et tous les postes sont basés sur la ville de Toulouse.

ZOOM SUR LES BASSINS D’EMPLOIS

En Aquitaine, dans la zone d’emploi d’Agen, le commerce est un secteur en plein accélération : il créé presqu’autant d’emplois que celui des services. La population est moyennement diplômée et les « employés » restent la catégorie socioprofessionnelle (CSP) dominante.
Au contraire, à Pau et Bordeaux, les cadres sont largement représentés dans les CSP. Dans les Midi-Pyrénées, le bassin d’emploi de Toulouse est le centre de l’activité aéronautique : il accueille les ¾ des emplois du secteur de la région. 71% des emplois à Poitiers en Poitou-Charentes sont spécialisés dans les services contre 60% pour le reste de la région. Le bassin de cette ville est en effet marqué par une progression de l’emploi dans le secteur des services aux particuliers, notamment grâce à la forte fréquentation du Futuroscope
La zone du Pays Ruthénois, structurée autour de la ville de Rodez, est incroyablement dynamique : avec un taux de chômage qui ne dépasse pas les 4% et une progression de l’emploi exceptionnelle, elle joue un rôle moteur pour l’économie de la région.

FORMATIONS

L’école BEM, Management School de Bordeaux, est classée parmi les meilleures de France, notamment dans l’enseignement international. Pour pallier à la forte demande industrielle, notamment dans le secteur de l’aéronautique, des écoles supérieures dynamisent le Sud Ouest. A Toulouse, en Midi-Pyrénées, l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs et de Constructions Aéronautiques (ENSICA) et SUPAERO ne forment plus qu’un seul établissement depuis la rentrée 2007 : l’ISAE, Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace.

PRATIQUE


Les temps de trajet


Le train direct qui part de Bordeaux met 2 heures pour rejoindre Toulouse, et 2h20 pour aller jusqu’à Limoges. 6h30 sont nécessaires pour effectuer le trajet en partant de Bordeaux et plus de 4 heures en partant de Limoges. En partant de Paris, vous mettez un peu plus de 3 heures pour rejoindre Bordeaux, plus de 5 heures pour aller jusqu’à Toulouse et près d’une heure et demi pour arriver à Poitiers. Pour ces mêmes trajets en voiture, six et sept heures sont nécessaires. De Bordeaux à Pau, vous faites 3 heures de route, alors que le trajet Bordeaux-Toulouse ne devrait pas vous prendre plus de 2h30… sauf embouteillages !

INTERVIEW
Les besoins dans l’aéronautique : des candidats spécialisés dans les métiers de la production

L’agence d’intérim et de recrutement CRIT possède 17 antennes dans les Midi-Pyrénées. Laïla Den Allal, chargée de recrutement dans l’une des agences CRIT à Blagnac spécialisée dans l’aéronautique, nous informe des dernières tendances dans le secteur.


Comment se répartit la demande dans le secteur ?

Dans l’aéronautique, nous avons en permanence des demandes pour des postes dans la production. Les métiers d’ajusteur, monteur, chaudronnier sont les plus recherchés. La demande pour les postes de techniciens et de logisticiens subit un fléchissement. Il existe également une demande pour des profils de type ingénieur, dans un secteur très pointu de l’aéronautique, mais elle reste mineure.

Le secteur de l’aéronautique se démarque-t-il des autres?


Le domaine tertiaire recrute des employés dont le niveau scolaire oscille entre bac+2 et bac+5. Les profils recherchés dans l’aéronautique sont des détenteurs d’un CAP, ou BEP, avec des spécialisations. Ce secteur se démarque aussi par l’importance de ses cycles d’activité ; des baisses et hausses d’emploi sont régulièrement constatées.


 

Déposez votre CV
en 2 minutes !
Offres d'emplois
 
 
Autres chaînes ParuVendu : Immobilier - Voiture occasion - Moto - Bonnes affaires - Location vacances - Animaux - Affaires de pros - Services
 
CarriereOnline appartient au réseau ParuVendu
 
X
Votre e-mail ou votre mot de passe est incorrect
Merci de réessayer
Pas encore de compte ?
Cliquez ici
 
 
X
 
 
X
Merci de saisir correctement les champs suivants :
 
 
X
ici le player
 
 
X
 

Votre email
Votre date de naissance