Rechercher

77 508 offres d'emploi actuellement sur le site

Recherche avancée »
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La Formation

 
 
 
 
 
 
 
 
Actualités de l'Emploi : Par métier
BTP : des emplois qualifiés et évolutifs à la pelle
 
Le secteur du bâtiment compte plus d’un million de professionnels, et connait actuellement une forte croissance, qui devrait durer de nombreuses années. Créations de postes et renouvellements de salariés partant en retraite promettent un bel avenir à celles et ceux qui ont envie de bâtir une belle carrière.
btp1

100 000 emplois par an dans le bâtiment, 10 000 dans les travaux publics... Presque tous les métiers du secteur du BTP prévoient d’importants volumes de recrutement dans les années à venir. Plusieurs raisons à cela : d’une part, plusieurs milliers de salariés du secteur partent à la retraite et doivent être remplacés ; d’autre part, l’activité du bâtiment se porte très bien, puisque les prévisions de constructions de logements neufs augmentent et que les travaux de rénovation et d’isolation des logements existants constitueront l’un des grands chantiers de la décennie à venir. Et dans ce secteur, pas de délocalisations !

Celles et ceux qui aiment le travail en équipe et en extérieur trouveront donc facilement une place sur les chantiers, où ils auront le plaisir de voir l’élaboration et la réalisation d’un ouvrage concret auxquels ils auront participé. Mais le bâtiment ne se résume pas aux chantiers : en amont, il y a de nombreux métiers liés aux études (dessinateur, ingénieur d’études, métreur...), aux fonctions commerciales, administratives et comptables.

Horaires réguliers et salaires en hausse

Le secteur souffre pourtant d’une fausse représentation auprès des jeunes. Certains métiers du bâtiment nécessitent en effet une bonne condition physique (coffreur-boiseur ou charpentier par exemple), mais ce n’est pas le cas de tous, loin de là. Et contrairement à ce qu’on imagine souvent, les salariés des entreprises du BTP travaillent avec des horaires réguliers, entre 35 et 39 heures par semaine. C’est bien sûr différent pour les entrepreneurs à leur compte, qui ne comptent pas leurs heures...

Autre avantage : les rémunérations pratiquées sont devenues attractives. Les salaires minimaux conventionnels ont en effet augmenté de plus de 30 % en 6 ans. En Ile-de-France, un ouvrier professionnel gagne en moyenne 20 000 euros bruts par an. Un compagnon professionnel (niveau BP/bac pro) : 22 000 euros bruts par an. Le tout hors 13e mois, primes de congés et primes professionnelles, qui s’élèvent à environ 3000 euros par an. Le salaire d’un chef de chantier débutant est de 27 500 euros par an en moyenne, et monte à 32 500 euros avec 5 ans d’expérience. Enfin, les perspectives d’évolution sont importantes, puisque selon l’APEC (Association pour l’emploi des cadres), la plupart des cadres de la construction sont recrutés à bac +2 et obtiennent le statut cadre après trois à cinq ans d’expérience. 

 

Trois questions à…
Monique Fiszlewicz-Destailleurs, responsable du pôle emploi à la Fédération Française du Bâtiment Paris Ile-de-France.

Dans quelle mesure le secteur du bâtiment recrute-t-il ?
Le bâtiment recrute, depuis plusieurs années, plusieurs milliers de salariés par an. Tous les corps d’état sont concernés par les créations d’emploi, ainsi que toutes les fonctions, du bureau d’études au chantier, sans oublier l’atelier, et les services administratifs et comptables. Les besoins en logements neufs, les opérations de rénovation et d’amélioration de l’habitat, l’entretien des locaux existants sont importants, et les entreprises sont trop souvent freinées dans leur développement par leurs difficultés à recruter. A ces éléments d’activité, s’ajoute la nécessité de remplacer les milliers de salariés qui arrivent à l’âge de la retraite.

Quelles formations sont les plus recherchées par les chefs d’entreprise ?
Les besoins principaux, dans tous les corps d’état, concernent les postes de production, qui nécessitent un niveau CAP/BEP. Dans certains corps d’état techniques (électricité, génie climatique...), le bac pro est nécessaire pour pouvoir évoluer. Pour les postes d’encadrement de chantier, les diplômes les plus recherchés sont les brevets de techniciens et les BTS.

Existe-t-il des écoles spécifiques pour se former aux métiers de ce secteur ?
Bien sûr, il existe des centres d’apprentissage, des lycées professionnels et des écoles supérieures préparant à des diplômes d’ingénieur et de connducteur de travaux. Pour connaître la liste des écoles, en fonction du niveau d’études, du métier choisi, et du département, vous pouvez vous adresser au Point Rencontre Jeunes emploi formation, Fédération Française du Bâtiment région Paris Ile-de-France, 10 rue du Débarcadère, Paris 17e. Et consultez le site Internet : www.parisidf-ffbâtiment.fr




Déposez votre CV
en 2 minutes !
Offres d'emplois
 
 
Autres chaînes ParuVendu : Immobilier - Voiture occasion - Moto - Bonnes affaires - Location vacances - Animaux - Affaires de pros - Services
 
CarriereOnline appartient au réseau ParuVendu
 
X
Votre e-mail ou votre mot de passe est incorrect
Merci de réessayer
Pas encore de compte ?
Cliquez ici
 
 
X
 
 
X
Merci de saisir correctement les champs suivants :
 
 
X
ici le player
 
 
X
 

Votre email
Votre date de naissance