Rechercher

12 684 offres d'emploi actuellement sur le site

Recherche avancée >>
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La Formation

 
 
 
 
 
 
 
 
Conseils Carrière : L'entretien de recrutement
L'entretien téléphonique
dernière modification le 16/02/2010

Souvent négligé par les candidats l’entretien téléphonique, y compris pour une prise de rendez-vous, peut être crucial dans un process de recrutement.  Les recruteurs pris par l’urgence ou dans un soucis d’efficacité (gain de temps, premier tri,…), recourent de plus en plus souvent à ce type d’interview. Il faut donc s’y préparer et en connaître les règles.

Quelles sont donc les situations auxquelles vous devez vous préparer ?

La prise de rendez-vous

 
Bonne nouvelle le recruteur veut vous rencontrer. Ne gâchez pas votre chance !
L’avis de l’assistante qui vous appelle peut être très important. Très souvent, elle va donner un premier sentiment du type : il est désagréable,
je ne sais pas si il est vraiment motivé aucune date ne l’arrange, pas l’air très dynamique ce candidat, il n’a aucune écoute, il s’exprime mal,… mais aussi très sympa, contact très pro, a l’air très motivé par le poste, connaît bien le métier,…


Ne cherchez pas à poser plein de questions, allez à l’essentiel. L’objectif c’est prendre rendez-vous c’est tout !
Montrez que vous êtes heureux d’être convoqué, demandez des précisons (interlocuteur, lieu de rendez-vous, nom de l’entreprise,…), faites répéter si vous n’avez pas bien compris, et reformulez à la fin (exemple : Donc j’ai bien noté, rendez vous mardi 10 à 11h, avec Mme Untel, pour un poste de Responsable Marketing, dans vos bureaux 5 rue Descartes fonds de cour 2ème étage, métro X ? Oui c’est bien cela, au
revoir. Merci, au revoir.)

L’appel du candidat


Chez Altaïde comme dans beaucoup de cabinets de recrutement, nous recevons souvent des coups de fil de candidat qui souhaitent parler
au consultant chargé de mission. Généralement ils sont traités par une assistante : la première raison d’appel étant tout simplement de
savoir si l’on a bien reçu votre CV (et 9 fois sur 10 le candidat nous avoue que oui effectivement il a bien reçu par mail notre accusé de
réception !!).
Mais les fois où le candidat réussit à parler au recruteur, la plupart du temps il se contente de poser la même question ! Attention c’est le
meilleur moyen de se « griller ».
Si vous souhaitez échanger avec le recruteur, ne vous contenter pas de lui demander la même chose ou simplement des précisions sur le
poste. Profitez en pour lui apporter des éléments supplémentaires, en clair vous vendre ! Cela nécessite donc d’être préparé et sur de soi.

L'entretien téléphonique :

Il y a 3 raisons principales pour qu’un chasseur de têtes ou un responsable recrutement d’entreprise veuille s’entretenir avec vous :


- Confirmation de certains points de votre CV (niveau de salaire, maîtrise d’une langue étrangère, précision sur votre dernier poste, connaissances techniques,…) : n’hésitez pas à répondre avec précision cela peut vous éviter de vous déplacer pour rien, si vous sentez que vous répondez bien aux critères cherchez à obtenir un rendez-vous.


- Premier tri : Barrage pour éliminer les candidats n’ayant pas le profil requis, vous êtes là en situation de concurrence. Cherchez à en savoir d’abord un peu plus sur les attentes du recruteur, et mettez en avant les points de votre CV qui sont des atouts pour le poste. Première étape du process, votre objectif doit être de prendre un rendez vous.


- Entretien de sélection : Véritable entretien de recrutement, il faut vous mettre dans les mêmes dispositions et appliquer les mêmes règles (nous les traiterons prochainement). Si vous n’avez pas le temps ou êtes dans de mauvaises conditions (au travail, en voiture,…), demandez à reporter l’entretien et fixez un créneau horaire précis.

 

L’entretien de chasse
Surprise ! Un chasseur de tête, vous appelle sur votre lieu de travail.
C’est lui qui va chercher à vous vendre un poste : soyez cordial, invitez le à vous parler de sa mission, et donnez lui les informations lui
permettant de vérifier l’adéquation avec son besoin. Même si vous n’êtes pas du tout intéressé, ne lui raccrochez pas au nez !
La règle absolue est de laisser une bonne image et d’en profiter pour créer un lien. Plus tard cela peut être très utile, soit en vous voyant
proposer une évolution très motivante, soit le jour où vous serez à nouveau en recherche active. N’hésitez pas à aider le chasseur en lui
indiquant des personnes susceptibles de correspondre à ses attentes.


L’entretien de suivi
Rien n’est jamais acquis !
Après une premier entretien qui s’est bien passé avec un recruteur, vous allez avoir d’autres contacts avec lui (2ème rendez vous, précision,
prise de référence, confirmation de vos motivations,…). Attention à ne pas se relâcher au fil du temps, un coup de fil mal géré peut mettre un
doute là où il n’y en avait pas. De plus vous allez avoir des contacts avec de nouveaux interlocuteurs dont la mission est de vérifier les
bonnes premières impressions. Ils sont donc sensibles à la moindre bévue.



Les appels à ne pas oublier
- Informer le consultant d’un cabinet de recrutement ou le premier responsable rencontré dans une société de la suite du process. De plus
il pourra vous donner des conseils pour la suite. A ce stade c’est un partenaire, son intérêt est commun avec le votre, n’hésitez pas à le
solliciter.
- Remercier les mêmes si vous êtes recruté : vous êtes leur « poulain » et ils peuvent devenir des alliés plus tard.
- Demander pourquoi vous avez été écarté d’un process : les recruteurs sont passés à autre chose, donc c’est toujours difficile d’obtenir
un retour. Toutefois essayez de le faire : mettez en avant auprès d’une assistante que vous avez consacré du temps, que c’est normal de
vous en donner en retour. A défaut de les avoir par le recruteur, l’assistante peut vous les donner. Petit truc : essayez l’email cela peut
marcher plus facilement qu’au téléphone (en tous cas chez Altaïde !).
Ne soyez pas déçu de la réponse : dans plus de 50% des cas c’est une question de feeling avec l’interlocuteur ou le style de l’entreprise qui
compte.


Attitudes à éviter valables pour tous les cas de figure :
- Répondre quand vous n’êtes pas dans les bonnes conditions (dans la rue, portable captant mal, au travail, à la maison avec bébé qui
pleure,…) : acceptable si c’est juste pour prendre rendez-vous, à proscrire dans tous les autres cas.
- Naviguer à vue : faites vous bien préciser pour quel poste on vous appelle.
- Répondre à une question mal comprise : n’hésitez pas à faire répéter, reformulez pour vérifier. - Evoquer des soucis familiaux (je garde
les enfants, j’ai piscine,…)
- Couper la parole
- En faire trop : je suis le candidat idéal, je correspond parfaitement en tout point au poste,…
- S’énerver au téléphone (parce que l’on est pas retenu, ou que vous préférez les entretiens direct plutôt qu’au téléphone) : rien ne vous dit
que le recruteur n’aura pas autre chose à vous proposer, pensez-y (même si parfois on a envie de se lâcher !).


Enfin une règle absolue au téléphone : SOURIEZ : le sourire s’entend au téléphone !

Déposez votre CV
en 2 minutes !
Offres d'emplois
 
 
Autres chaînes ParuVendu : Immobilier - Auto occasion - Moto - Bonnes affaires - Location vacances - Animaux - Affaires de pros - Services
 
CarriereOnline appartient au réseau ParuVendu
 
X
Votre e-mail ou votre mot de passe est incorrect
Merci de réessayer
Pas encore de compte ?
Cliquez ici
 
 
X
 
 
X
Merci de saisir correctement les champs suivants :
 
 
X
ici le player
 
 
X
 

Votre email
Votre date de naissance