Rechercher

69 523 offres d'emploi actuellement sur le site

Recherche avancée »
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La Formation

 
 
 
 
 
 
 
 
Actualités de l'Emploi : Par métier
Le transport et la logistique sur la route de l’emploi
 
En perpétuelle mutation, le secteur du transport et de la logistique, qui subit l’influence des nouvelles technologies, de la mondialisation des échanges et des départs à la retraite de la génération « papy boom », ne cesse de recruter.

Cinquième pôle d’activité économique en France, le secteur du transport et de la logistique inclut la manutention, son organisation et les conditionnements de marchandises. Il rassemble une cinquantaine de métiers aussi variés qu’essentiels à son bon fonctionnement. Agent de transit, de magasinage, cariste, gestionnaire de stocks, conducteur de train, livreur, routier (…), on estime à 1,4 million le nombre de salariés évoluant dans ce secteur. Un chiffre qui prend en compte les 564 000 salariés de la branche des transports et activités auxiliaires, où 150 000 emplois on été créés ces dix dernières années. De l’industrie agroalimentaire, à l’automobile en passant par la pharmacie, la chimie ou tout simplement le commerce, le transport et la logistique sont inhérents à de nombreuses activités économiques.

Selon une enquête réalisée par le Département des Etudes et Recherche du Groupe de AFT.IFTIM (l’Association pour le développement de la formation transport et techniques d'implémentation et de manutention), les effectifs qui devraient progressivement augmenter dans les cinq prochaines années sont les cadres qui mettent en œuvre et s’occupent de la stratégie logistique des entreprises. Parmi ces emplois, 37,7 % s’apparentent à des responsables « supply chain » (chaîne logistique), et 30,4 % auront à leur charge des projets systèmes d’information ou d’automatisation. Autres profils recherchés : les opérateurs logistiques essentiellement composés de magasiniers, de préparateurs de commandes et de caristes.


Transport_2

Témoignage
Erik Orliaguet, directeur général des Transports Tendron


« Nous sommes toujours à la recherche de jeunes qui ont de l’ambition et qui sont motivés ! »

« Nous recherchons essentiellement des adjoints et des responsables d’exploitation (titulaires d’un BTS transports ou ayant déjà une expérience préalable), des commerciaux ou encore des chauffeurs. Pour recruter ce type de personnel, nous passons la plupart de nos annonces sur le net (www.jobtransport.com). Chez nous, chaque salarié est embauché directement en CDI. Les chauffeurs débutent avec un salaire de 1 668 euros brut sur 13 mois auxquels s’ajoutent une prime de 14,50 euros par jour, plus intéressement et participation. Contrairement aux idées reçues, ce métier ne se limite pas aux transports de produits et à la conduite d’un camion. Le chauffeur qui est en relation directe avec le client doit également avoir une fibre commerciale, et savoir s’exprimer. Il est une sorte de vitrine de l’entreprise. Pour les jeunes, le secteur du transport et de la logistique, par le biais de la promotion interne offre des perspectives non négligeables. Cela dit, via les diverses évolutions techniques de nos métiers, il est aujourd’hui indispensable de maîtriser l’informatique. »


transport_1

Interview
Alain Peroni, co-gérant de www.jobtransport.com, le site des transports et de la logistique

Quels sont les professionnels les plus recherchés dans le secteur des transports et de la logistique ?

De prime abord, le secteur du transport et de la logistique a essentiellement besoin d’opérationnels. A ce titre, les logisticiens, les agents de quais, les chefs d’équipe et tous les acteurs de la chaîne de l’approvisionnement et de la distribution sont particulièrement recherchés. Leur rôle est de gérer les achats, de charger les camions, de renseigner l’informatique pour mettre à jour les stocks en temps réel (…). Au niveau du transport, les agents d’exploitation, les routiers, les agents de transit dans les domaines aériens et maritimes sont aussi sollicités, tout comme les commerciaux. De nombreux secteurs sont touchés : l’industrie, la grande distribution, les laboratoires pharmaceutiques…

Comment évolue le recrutement dans le secteur des transports et de la logistique ?

Il y a une évolution assez constante et régulière des besoins. De par l’ampleur de la mondialisation, de nombreux industriels qui délocalisent leurs productions emmènent dans leurs sillons de grands prestataires logistiques sur le marché européen. Comme les produits ou matériaux reviennent bien souvent sur la France, cela implique des créations de postes.

Quelles formations sont les plus appréciées des recruteurs ?


Ne serait-ce que par les technologies de l’information ou progiciel et logiciel de gestion des stocks, le métier, beaucoup plus pointu qu’autrefois, s’est extrêmement professionnalisé. De ce fait, les entreprises se créent des viviers de jeunes, de profils bac+2, à qui l’on propose sur une durée de deux à trois ans de faire le tour de l’entreprise pour évoluer vers des postes de management. Enfin, les troisièmes cycles spécialisés en transport et en logistique, les ingénieurs et les jeunes issus des grandes écoles de commerce sont des profils que le secteur s’arrache.


Déposez votre CV
en 2 minutes !
Offres d'emplois
 
 
Autres chaînes ParuVendu : Immobilier - Voiture occasion - Moto - Bonnes affaires - Location vacances - Animaux - Affaires de pros - Services
 
CarriereOnline appartient au réseau ParuVendu
 
X
Votre e-mail ou votre mot de passe est incorrect
Merci de réessayer
Pas encore de compte ?
Cliquez ici
 
 
X
 
 
X
Merci de saisir correctement les champs suivants :
 
 
X
ici le player
 
 
X
 

Votre email
Votre date de naissance