Rechercher

112 907 offres d'emploi actuellement sur le site

Recherche avancée »
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La Formation

 
 
 
 
 
 
 
 
Transports : Conduire les autres
 
Préoccupés par les problématiques écologiques, les embouteillages et l’état de leur portefeuille, les Français utilisent de plus en plus les transports. Les pouvoirs publics facilitent cette démarche, étendant les réseaux et réduisant les tarifs.

Ainsi, la RATP recrute en moyenne 3 000 conducteurs par an et prévoit le prolongement de six lignes de métro et la création de six lignes de tramway et deux de bus d’ici cinq ans. La SNCF n’est pas en reste, développant ses réseaux, lançant régulièrement des campagnes d’information sur ses actions de recrutement et formant elle-même les candidats.

« Je pense que ces modes de transport vont se développer quantitativement, précise Fabien Durand, conseiller pour l’organisme de formation en transport, logistique et maintenance Promotrans, mais surtout vont évoluer en termes de matériel, avec de nouvelles motorisations grâce à des innovations du côté des constructeurs. » Avis donc aux passionnés de conduite et de machinerie : les transports en commun sont actuellement une source abondante d’emplois et devraient le rester.

Un métier contraignant
Il est vrai que le métier de conducteur de transports en commun comporte de nombreuses contraintes, qu’il s’agisse de s’installer aux commandes d’un bus, d’un train, d’un tramway ou d’un métro : horaires variables, week-end, jours de fête et vacances scolaires travaillés, disponibilité exigée et bien sûr déplacements fréquents… Sans compter que les passagers s’en remettent au conducteur pour les mener à bon port dans les délais et lui confient leur sécurité, une responsabilité qui n’est pas à prendre à la légère.

La rigueur est donc à l’ordre du jour, les consignes de sécurité devant être respectées à la lettre. L’état du véhicule est également sous la responsabilité de son conducteur. Fabien Durand insiste sur les compétences techniques : « le conducteur vérifie le matériel, avant et après le voyage. Il s’assure d’avoir tous les papiers nécessaires, et doit pouvoir réagir en cas d’incident. »

Les exigences des recruteurs

Etre diplômé est un atout pour convaincre les recruteurs, d’autant plus s’il s’agit d’une spécialisation en électronique, génie mécanique, électricité… CAP, BEP, bac professionnels et bac technologiques ont la cote auprès des recruteurs.

Un examen médical ainsi que des tests psychotechniques sont utilisés pour la présélection des candidats à un emploi dans une entreprise de transports. Avoir plus de 18 ans, 21 dans certains cas, être titulaire du permis B, savoir gérer une situation de panne et suivre une formation appropriée sont des pré-requis avant de pouvoir s’installer en cabine.

Conduire un bus exige en outre un excellent sens du relationnel, puisque le contact avec l’usager est direct. La fonction sociale du chauffeur est importante, de même que sa capacité à s’adapter en cas de comportement hostile : les utilisateurs ne sont pas toujours respectueux envers son rôle. A tel point que la gestion des situations conflictuelles, la criminalité et le trafic des clandestins font désormais partie intégrante du programme de la Formation initiale minimum obligatoire (FIMO).

Chiffres-clés


240 000
postes de conducteurs de véhicules seront à pourvoir d’ici 2015

64 %
des conducteurs de véhicules ont entre 30 et 49 ans

37,4 %
des conducteurs de véhicules n’ont aucun diplôme

7,1 %
des conducteurs de véhicules sont des femmes

Déposez votre CV
en 2 minutes !
Offres d'emplois
 
 
Autres chaînes ParuVendu : Immobilier - Voiture occasion - Moto - Mon Debarras - Location vacances - Animaux - Affaires de pros - Services
 
CarriereOnline appartient au réseau ParuVendu
 
X
Votre e-mail ou votre mot de passe est incorrect
Merci de réessayer
Pas encore de compte ?
Cliquez ici
 
 
X
 
 
X
Merci de saisir correctement les champs suivants :
 
 
X
ici le player
 
 
X
 

Votre email
Votre date de naissance